vendredi 13 juillet 2012

Présentation

Cliquez pour agrandir

Les moulins du Daumail : l'Usine Tharaud recouverte d'ardoise et l'Usine de céramiques Delhoume (Ceradel), sont des moulins à cailloux situés dans le site inscrit et remarquable du Val de Vienne à Saint Priest sous Aixe.

Au 13ème siècle, on trouve les traces d’une maillerie qui assouplie le tissu de chanvre et le feutre de laine, d’un moulin à farine avec 7 paires de meules et d’un pressoir à huile.

En 1713, la séparation de l’indivision du moulin originel en deux lots provoquait 3 siècles de conflits, de haine et de procès. 

En 1840, les moulins du Daumail se reconvertirent en moulins à pierres, dits moulins à cailloux. Il s'agissait de fournir à la nouvelle industrie de la porcelaine la pâte de kaolin préparée et l’émail. Ainsi naissait au milieu du paradis romantique et charmant des chaos rocheux de la vallée de la Vienne, un terrible exemple du machinisme proto-industriel, lourd et brutal, de la fin du 19ème siècle.

En 1976 l’usine Tharaud et 1983 l'usine Ceradel arrêtèrent définitivement leur fonctionnement délétère. L'imbrication des bâtiments, la concurrence industrielle, la naissance des luttes sociales et la haine farouche entre les descendants des deux moulins pendant près de 300 ans émaillèrent leur histoire de drames et d'anecdotes.

Depuis 1989 les deux moulins sont à nouveau réunis sous une même main et reprennent une activité, en résidence hôtelière depuis 1999, et en musée.

En 2006, l’association « Musée du Daumail, moulin à cailloux, émail et pâtes à porcelaine », est créée afin d’entretenir autour du patrimoine architectural et technologique des moulins la mémoire sociale ouvrière et patronale sur le thème des liens entre pouvoir et énergie.
L’association organise dans les bâtiments de l'Usine Tharaud des actions culturelles : résidences d’artistes, concerts, expositions et visites guidées pour groupes sur rendez-vous.